« Le dessin, que d'un autre nom nous appelons trait, est ce en quoi consiste et ce qui constitue la source et le corps de la peinture, de l'architecture et de tous les autres genres d'art, et la racine de toutes les sciences » Michel Ange (1538)

            Créé en 2018, cette manifestation est organisée par Phanette Franzini et l'association Carte Blanche.

L’exposition Soul Papers est une rencontre autour du dessin actuel réunissant chaque année une quinzaine d'artistes et une centaine d’œuvres originales. L'idée est de mettre en place le mois du dessin dans la cité d’art que représente Carla-Bayle. 

           

            La volonté de cet évènement autour du dessin est née de plusieurs facteurs : d’abord  un attachement à ce genre de pratique qui est l’expression première d’une idée, le premier geste de l’artiste. Puis ce sont des rencontres avec des dessinateurs, des illustrateurs au court des salons d’art fréquentés. Enfin une envie de regrouper ces artistes dans un même lieu et faire découvrir toute la diversité du dessin contemporain à un large public.

Soul Papers se veut aussi de mettre en lumières de nouveaux talents en leur proposant cette 1ere expérience d’exposition, des conseils et une rencontre avec d’autres artistes plus expérimentés.

Le trait – l’expression de l’âme

 

Le dessin est à la portée de tous, un crayon, un bic, une plume, un fusain… et une feuille de papier, un carnet, un carton… Il est l’un des premiers jeux de l’enfant, il est pratiqué depuis la nuit des temps sur différents supports, paroi rocheuse, céramique, mur, tissus, papier… Le dessin est pratique dans son utilisation mais aussi dans son expression… Comme l’écrit la journaliste Judicaël Lavrador(1), le dessin permet l’hésitation, le tâtonnement, il est sans risque, il montre au spectateur le parcours de l’artiste, de la manière dont il réfléchit… le cheminement de la pensée et de la main de l’artiste…

Le dessin exprime une idée, une pensée, il dénonce, s’engage, raconte, témoigne, donne à s’évader…

 

(1) Judicaël Lavrador  journaliste pour Beaux-Arts Magazine – 1er avril 2017 N° 1441

Le Dessin aujourd’hui

 

            Longtemps considéré comme un genre mineur et par conséquent, peu montré, le dessin connaît depuis quelques années une réhabilitation certaine, en plein essor dans le monde de l’art.  Des événements relatifs à cette pratique se multiplient comme à Lyon, Marseille et notamment à Paris avec ses trois importants salons que sont  Drawing Now qui présente cette année sa 12ème édition, DDessin et le Salon du dessin au Palais Brongniart (26ème édition).

            Cet engouement pour le dessin depuis ces cinq dernières années est dû à différent facteurs ; toujours présent dans les écoles d’arts, il connaît un renouveau avec la jeune génération qui expérimente de nouvelles technologies comme le dessin numérique… Il est aussi dû à la crise du marché de l’art, où les collectionneurs plus méfiants vis-à-vis de l’art contemporains trouvent dans le dessin une valeur sûre, le dessin reste aussi plus accessible pour les bourses plus modérées.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now